Le week-end nostalgique et plein de charme à la Demeure Saint-Antoine, île Maurice
2019-05-14
Immersion dans Maha Shivratri, la plus belle fête religieuse de l’ile Maurice
2019-06-16

La « balade de mon enfance », un clin d’œil de Laurent d’Unienville

Comme nous logeons à la Demeure Saint-Antoine pour le week-end, nous avons profité pour faire des nouvelle activités en famille à l’ile Maurice, notamment d’aller découvrir cette partie de la côte nord-est de l’île Maurice en prenant les chemins de traverse. 

Nous avons donc décidé d’aller faire une excursion à vélo électrique en famille dans la région de Saint-Antoine, Madame Azor, Melville, Grand-Gaube pour découvrir la nature de Maurice d’une façon originale. Cette partie de côte restée encore assez sauvage, offre une vue magnifique sur les iles du nord et les champs de cannes. La route traverse de magnifiques petits villages ou hameaux assoupis autour de grands arbres. Une super activité à faire en famille à Maurice.

Nous avons tellement aimé notre balade à vélo, que nous allons bientôt la proposer à ceux qui veulent découvrir cette partie de l’île Maurice d’une façon sortant de l’ordinaire. Rejoignez Explore nou zil pour une découverte authentique de Maurice

Laurent l’a appelé : ‘ La balade de mon enfance’. Ayant vécu à Saint-Antoine de ses 9 ans à ses 17 ans, il connaît tous les coins et recoins de ce petit coin de paradis de notre belle île Maurice et il voudrait partager ses découvertes coups de cœur avec nos compatriotes Mauriciens aussi bien qu’avec les touristes en vacances à Maurice.  Cette balade pourra se faire sur un VTT classique ou un vélo électrique qui permettra d’aller plus loin, en se fatiguant moins. Une activité originale et différente à faire en famille à Maurice, qui s’adresse à tous ceux désireux de découvrir le pays de façon fun et écolo.

Je vais donc vous raconter la journée qui a convaincu Laurent d’Unienville de la nécessité de partager avec d’autres cette belle aventure. 

Sur les chemins de l’enfance en établissement sucrier

Départ à 9h après un bon petit-déjeuner à la Demeure Saint-Antoine. Le temps est incertain et il fait gris. La veille nous avons eu sur l’ile des pluies diluviennes accompagnées d’orages et d’éclairs, causant même des inondations à certains endroits. C’est l’été, rien de plus normal et habituel que ces brusques dégradations du temps. Cela ne nous décourage en rien : on a trop envie de partager cette activité en famille sur les chemins de l’enfance de Laurent. 

Je prends un vélo électrique, Laurent et les enfants des VTT classiques pour ce parcours sportif à Maurice. Les enfants sont surexcités. Finalement, ce temps gris est super car il ne fait pas chaud. Nous avons pris la direction de l’usine de Saint-Antoine, aujourd’hui à l’arrêt. Cette balade familiale nous permet de partager avec les enfants un moment important de la vie de leur père et également de comprendre le rôle important des usines sucrières dans le développement de l’île Maurice, faisant vivre parfois plusieurs villages des environs.

Arrivés à l’usine, Laurent retrouve le gardien qui se souvient de lui enfant. Ils échangent longuement sur ce passé, moment chargé d’émotions et de souvenirs, surtout pour Laurent. Puis direction Madame Azor, un petit village typique des campagnes mauriciennes, entre champs de cannes et océan. C’est le genre de village où l’on s’arrête que si on fait une visite guidée. C’est dommage car on  passe à coté de ce qui fait l’âme de l’île Maurice.

Le paisible village de Madame Azor

Un grand mur de pierres délimite l’ensemble sucrier. Nous pédalons à l’ombre de grands arbres et de magnifiques flamboyants dont les fleurs forment un tapis rouge sur des petites routes tranquilles. Laurent rencontre à nouveau un ancien ouvrier de l’usine qui travaillait à l’époque avec son père, et ils sont tous deux très heureux de se rencontrer après tant d’années.

Nous continuons notre route dans le petit village. Les enfants, assis devant leurs maisons, nous font des petits coucous joyeux, alors que quelques chiens nous accompagnent, étonnés de ces étranges visiteurs à vélo à Madame Azor. Chaque maison diffuse sa propre musique : parfois un séga mauricien, parfois une chanson religieuse, parfois une musique indienne.  Ce mélange de différentes musiques est typique de Maurice, pays multiculturel, où les différentes radios diffusent de la musique variée tout au long de la journée. J’aime ce folklore mauricien qui permet de partager ses goûts musicaux avec ses voisins ou avec ceux, qui comme nous, font une balade à vélo à Maurice. Cette agréable sortie à vélo est une façon très originale d’aller musarder dans les différents villages de Maurice ! Mauriciens ou touristes en vacances à Maurice : il y a toujours une petite part d’inconnu à découvrir. 

L’île Maurice intime

Nous sortons du village et nous poursuivons notre route dans des petits chemins de terre et de sable. On est vraiment au cœur de l’ile Maurice authentique, celle qui se révèle à ceux qui prennent le temps de la découvrir en vélo.

C’est magnifique de voir les ’pyramides’ de rochers entièrement recouvertes par les fleurs « vieille fille ». Rassurez-vous, nous n’avons aucun ancêtre égyptien : simplement, ces entassements en forme de pyramide sont le résultat  du dépierrage des terrains de cannes. 😂
Ces champs demandent d’être régulièrement dépierrés car de nouvelles roches remontent à la surface après un certain temps. On a vraiment une impression de bout du monde. Les activités en pleine nature à Maurice sont toujours l’occasion de découvrir un nouveau visage de Maurice. Les excursions à vélo sont bien le meilleur moyen pour cela !

Laurent découvre sur la route, des ‘prunes sauvages’. Raphael qui adore les fruits, et surtout qui n’hésite jamais quand il s’agi de gouter de nouvelles choses, est ravi de cette trouvaille. Laurent lui explique comment les manger et il court vers moi m’expliquer comment faire. J’ai trouvé ce fruit étonnant : peu sucré et agréable à manger. Quelle belle vidéo de son explication si claire.

Melville ou la côte émeraude de l’île Maurice

Nous poursuivons notre route vers Melville et longeons la plage qui borde le superbe lagon. Ici, la mer a une couleur émeraude propre à la côte est de l’ile Maurice. 

Avec nos vélos, nous nous amusons dans les petits sentiers. « Oh maman, des vaches !» Quelle bonne surprise d’en trouver à quelques mètres de la plage. Faire ce type de rencontres imprévues, c’est toute l’authenticité mauricienne, le folklore mauricien et la beauté de cette ile. Les enfants sont ravis, mais prudents…

Les activités en plein air à Maurice sont riches et variées, mais parfois difficiles à trouver si on ne vit pas à Maurice. Trouver la bonne balade à vélo, la bonne activité à faire en famille, demande un guide expérimenté qui connait bien les trésors cachés de Maurice et qui sache faire partager sa passion de cette belle l’ile Maurice qui nous est chère.

Malheureusement, le temps devient de plus en plus gris, ce qui gâche un peu le charme de cette balade.

Raphael est ravi :« Super, on va être mouillés !J’ai envie de rouler dans la boue…’
Victor est beaucoup moins enthousiaste : ‘Ah non, moi je ne veux pas…’

Malgré la pluie qui menace, quel plaisir pour moi que d’être à vélo électrique et de continuer à découvrir l’ile Maurice lors d’une acticité VTT en famille…

Nous arrivons tout près d’un temple en bord de mer à coté du barachois de Saint-Antoine. Ce qu’on appelle barachois à Maurice c’est une lagune d’eau saumâtre ou d’eau de mer comprise entre la terre ferme et le bord de mer et séparée de celle-ci par une flèche de sable ou un cordon rocheux. Les barachois se trouvant sur les terres privées servent  généralement à l’élevage de poissons.

J’adore le fait de trouver un lieu de culte aussi beau, dans un endroit aussi perdu. On ne s’y attend vraiment pas. Les lieux de culte à Maurice se retrouvent partout, parfois se côtoyant. Notre multiculturalisme et notre pluralité cultuelle sont une excellente école de la tolérance ! Les temples hindous de l’île Maurice sont des merveilles architecturales, compliquées et très colorées. Avec leurs statuettes multicolores, leurs fleurs jaune vif et cette odeur permanente d’encens qui brûle devant les autels, le dépaysement est total. La ferveur et la piété règnent ici, mais toujours dans une ambiance joyeuse. N’hésitez pas à visiter ces temples pour l’ambiance très orientale qui y règne, et surtout, découvrez le sens de l’accueil des Mauriciens, toujours désireux d’informer les touristes de passage à l’île Maurice.

C’est le moment pour une petite pause détente…

La balade à vélo devient plus sportive !

Et voila, la pluie commence à tomber, de plus en plus fort. Nous trouvons un refuge près du débarcadère de l’ile d’Ambre, une ile superbe à découvrir lors de vos vacances à l’île Maurice. Une petite accalmie et hop, nous reprenons notre route, roulant entre les flaques d’eau boueuse. Raphael est enchanté et plus il y a de la boue, mieux il se porte… 

Cette fois, une grosse pluie s’abat, avec de grosses averses, orages et éclairs. Nous passons tout près d’un chantier de construction et trouvons refuge dans les drains de canalisation en construction. Vraiment, un super moment à partager en famille, une super expérience… Faire du VTT sous la pluie à Maurice… une expérience unique et mémorable.

Nous sommes rentrés dégoulinants et boueux mais surtout heureux d’avoir partagé une expérience amusante en famille à vélo. L’île Maurice est pleine de surprises, ce qui rend notre ile si attachante et surprenante. L’aventure est au rendez-vous à chaque coup de pédale. Si vous aimez la nature et les activités en pleine air en famille à Maurice, je vous recommande d’oublier la voiture pendant un court moment de vos vacances à Maurice et d’essayer les balades à vélo électrique : vous serez émerveillés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × deux =